Comment vivre sa sexualité en ayant une IST ?

À la suite d’un dépistage, vous venez de découvrir que vous avez une infection sexuellement transmissible (IST) ? Vous vous interrogez sur comment vivre votre sexualité en étant contaminé ? Ou encore quoi faire en cas d’IST chronique ? On fait le point.

Les points à retenir

  • Il est possible de poursuivre une vie sexuelle lorsque l’on a contracté une IST.
  • Il est recommandé de suivre son traitement et de se protéger durant toute la durée de celui-ci.
  • Parler avec son partenaire de son IST est recommandé.

Que faire en cas d’IST non chronique ?

  • Suivez votre traitement : une IST non chronique est une qui peut être guérie grâce à des médicaments. Même avec des qui peuvent vous sembler mineurs, suivez avec précaution le traitement pour éviter tout risque de complications.
  • Protégez-vous pendant votre traitement : durant votre traitement, vous êtes toujours contaminant : il est donc nécessaire de vous protéger à l’aide d’un préservatif (interne ou externe) durant toute la durée du traitement, en attendant d’être sûr de ne plus être contaminant, car il est le seul moyen efficace de se protéger contre les IST.
  • Parlez-en à votre partenaire : afin qu’il se fasse et traiter et pour éviter tout risque de recontamination.
  • Faites-vous dépister à l’issue de votre traitement : avant d’arrêter l’utilisation du préservatif, faites-vous dépister afin de vous assurer que le traitement a été efficace. Puis, à titre préventif, réalisez régulièrement des dépistages. En effet, le fait d’avoir été traité contre une IST ne vous immunise pas contre l’.

Bon à savoir : certaines IST, telles que les IST parasitaires (, gale, etc.), peuvent se transmettre même avec un préservatif. 

Deux personnes allongées se tenant la main
Il est possible de poursuivre une vie sexuelle lorsque l’on a contracté une IST.

Que faire en cas d’IST chronique ?

Il est tout à fait possible de mener une sexualité épanouie avec une infection chronique sexuellement transmissible (VIH/sida, hépatite B, herpès, etc.) :

  • utilisez des préservatifs : le préservatif reste le moyen le plus sûr pour éviter la transmission d’IST ;
  • parlez-en avec votre médecin afin de trouver ensemble des solutions pour adapter votre sexualité à l’IST. Vous pouvez également le rencontrer avec votre partenaire ;
  • le traitement contre le VIH () vous permet de protéger vos partenaires du risque de transmission au VIH.

100 % remboursés
Tous les soins en rapport avec le VIH sont gratuits, pris en charge à 100 % par l’Assurance Maladie, sans avance de frais.

Besoin de renseignements ou d’en parler ?

Rendez-vous dans un Centre gratuit d’information, de et de diagnostic du VIH, des hépatites virales et des infections sexuellement transmissibles () ou renseignez-vous par téléphone auprès de Sida Info Service au 0 800 840 800.

  1. https://solidarites-sante.gouv.fr/soins-et-maladies/maladies/vivre-avec-une-maladie-chronique/article/vie-affective-et-sexuelle
  2. https://www.who.int/fr/news-room/feature-stories/detail/four-curable-sexually-transmitted-infections---all-you-need-to-know
  3. https://solidarites-sante.gouv.fr/prevention-en-sante/preserver-sa-sante/sante-sexuelle-et-reproductive/article/informer-sur-le-vih-sida-et-les-autres-infections-sexuellement-transmissibles