Quelle contraception choisir si vous allaitez ?

Alors que deux nouveau-nés sur trois sont allaités à la naissance, la contraception postaccouchement soulève encore de nombreuses questions. Est-il nécessaire d’utiliser un contraceptif si vous allaitez ? Si oui, comment le choisir ? Et à partir de quand le prendre ?

Les points à retenir

  • Utiliser un moyen de contraception dès votre accouchement est recommandé. 
  • L’allaitement exclusif peut être considéré comme un moyen de contraception uniquement si certaines conditions strictes sont remplies.
  • Il est recommandé d’utiliser un autre moyen de protection durant l’allaitement.
  • Il existe de nombreux moyens de contraception compatibles avec l’allaitement.
  • La pilule œstroprogestative est déconseillée pendant toute la durée de l’allaitement.
Nourrisson qui allaite
Il existe de nombreux moyens de contraception compatibles avec l’allaitement.

Devez-vous prévoir un moyen de contraception avant votre « retour de couches » ? 

Oui ! Le « retour de couches », c’est la réapparition des après l’accouchement. Il survient en général six à huit semaines après la naissance du bébé. L’ qui le précède et qui permet une nouvelle grossesse ne peut pas être précisément déterminée, mais peut arriver dès le 21e jour après l’accouchement. C’est la raison pour laquelle il est recommandé d’avoir recours à un contraceptif fiable avant la reprise des rapports sexuels, et même avant le « retour de couches ».

Bon à savoir : vous pouvez en parler avec un professionnel de santé avant l’accouchement.

L’allaitement : un contraceptif naturel fiable ?

Pouvez-vous tomber enceinte alors que vous allaitez ? Cela dépend de nombreux facteurs. C’est uniquement l’allaitement dit exclusif et sous certaines conditions qui peut être envisagé comme méthode de .
Voici les quatre conditions strictes à respecter pour envisager l’allaitement comme méthode de contraception :

  • l’allaitement doit être exclusif (c’est-à-dire que le nourrisson ne doit absorber que du lait maternel et aucune autre nourriture ou boisson, pas même de l’eau) ; 
  • l’allaitement doit se faire au sein, à la demande, jour et nuit, sans intervalle de plus de 4 à 6 heures entre deux tétées ;
  • le nourrisson doit avoir moins de 6 mois ;
  • vous ne devez pas avoir eu de « retour de couches » : les règles ne doivent pas avoir repris.

En raison de ces contraintes fortes, l’allaitement exclusif a un taux d’efficacité pratique inférieur à d’autres méthodes. Pour plus de sécurité, un autre moyen de protection, comme le préservatif, peut être utilisé en même temps, même si vous allaitez, pour éviter toute grossesse non prévue.

Comment reprendre une contraception postaccouchement ?
Avant la reprise d’un contraceptif après votre accouchement, adressez-vous à votre professionnel de santé qui vous guidera pour choisir la méthode contraceptive la mieux adaptée pour vous.

Quelle contraception choisir si vous allaitez ?

Voici les différentes méthodes contraceptives qui peuvent être utilisées, que vous allaitiez ou non : 

Bon à savoir : pour les femmes allaitantes, l'avantage de l' est qu’il sera en place et efficace quel que soit le moment où le bébé sera sevré.

  • la pose d’un dispositif intra-utérin (DIU). Vous pouvez le choisir au cuivre ou hormonal, et il peut être posé quatre semaines après un accouchement (sauf si vous avez accouché par césarienne, le délai sera alors plus long). La pose peut avoir lieu à l’occasion de la visite postnatale, qui a lieu entre six et huit semaines après l’accouchement. Tout comme l’implant, l’un des avantages du DIU pour les femmes allaitantes est qu’il sera en place et efficace quel que soit le moment où le bébé sera sevré.

Bon à savoir : vous devrez prévoir une autre méthode de contraception jusqu’à cette date, car la possibilité d’être enceinte avant ce délai est possible.

La contraception hormonale : néfaste pour l’allaitement ? 

La œstroprogestative, même minidosée, est déconseillée pendant toute la durée de l’allaitement, car elle empêche la montée de lait. Elle entraîne par la suite une diminution de la production de lait et donc des carences pour le bébé. 

Pouvez-vous utiliser la contraception d’urgence si vous allaitez ?

Oui ! Il est possible d’avoir recours à une contraception d’urgence si vous allaitez. 

  • La pose d’un DIU cuivre (dispositif intra-utérin) n’a pas de contre-indications. 
  • En cas d’utilisation d’une pilule Norlevo®, il est conseillé d’allaiter votre enfant avant de prendre le comprimé, puis d’éviter d’allaiter pendant au moins 8 heures après la prise. 
  • Si vous utilisez une pilule Ellaone®, l’allaitement n’est pas recommandé pendant une semaine. Il est recommandé de tirer et de jeter le lait maternel afin de la lactation pour une reprise de l’allaitement.

Sources : 

  1. HAS https://www.has-sante.fr/jcms/c_1369193/fr/contraception-chez-la-femme-en-post-partum
  2. DRESS, Deux nouveau-nés sur trois sont allaités à la naissance, 2016.