Les IST – infections sexuellement transmissibles – (autrefois appelées « MST ») se transmettent, comme leur nom l’indique, lors des rapports sexuels, mais pas uniquement ! En effet, certaines sont aussi véhiculées par le sang. Le point sur toutes les situations à risque, pour que vous puissiez bien vous protéger.

Les points à retenir

  • La présence de sang (règles) ou de petites blessures sur ou dans le sexe ou l’anus durant les rapports sexuels augmente le risque de transmission de certaines IST. 
  • L’usage de seringues ou d’objets coupants présente également un risque de transmission d’IST à cause de la présence de sang. 

Comment peut-on attraper une IST par le sang ?

Il existe des situations où il faut être vigilant pour éviter la transmission des IST à cause de la présence de sang :

  • pendant la période des ;
  • si l’un ou l’autre a des petites blessures au niveau des parties génitales ;
  • si vous pratiquez des jeux BDSM qui abîment la peau, les muqueuses ;
  • en cas de pénétrations anales, qui peuvent créer de petits saignements, des lésions. 

Mais aussi dans d’autres circonstances que la sexualité : 

  • en cas d’agressions, de viol et de violences sexuelles ;
  • en cas d’usage de seringues ou d’objets coupants (tatouage, piercing, usage de produits par voie intraveineuse ou par sniff, scarifications, etc.) ;
  • pendant la grossesse et l’accouchement si la mère a une .

Bon à savoir : parfois, il peut y avoir du sang dans l’ ou le rectum, sans que cela soit visible à l’œil nu.

Seringue stérile à usage unique : c’est la base ! 
Il faut aussi toujours rester attentif aux expositions aux seringues et aux objets coupants. Tatouage ou piercing, usages de produits par voie intraveineuse, scarifications (si le matériel utilisé est contaminé) : ce sont des situations à risque d’infection. L’usage de paille pour le sniff de produits est aussi très important, car la muqueuse du nez s’abîme facilement et il peut y avoir présence de sang. L’utilisation de matériel stérile et à usage unique doit être impérativement respectée.

Quelles sont les IST transmises par le sang ?

Plusieurs IST peuvent se transmettre par le biais du sang :

Les IST peuvent-elles se transmettre de la mère à l’enfant ? 

Oui, une future maman peut transmettre des maladies à son bébé, que ce soit pendant la grossesse ou lors de l’accouchement. C’est le cas notamment de la gonorrhée, l’hépatite B, le VIH la syphilis et la chlamydiose. Il est donc particulièrement important de surveiller sa grossesse et de faire tous les dépistages. En effet, avec un bon suivi, les risques de transmission sont très bas. Par exemple, la transmission du VIH lors de la grossesse présente un risque d’environ 0,3 % grâce aux traitements actuels. 

Le lubrifiant : le meilleur allié de la sodomie ! 
Si vous souhaitez pratiquer la sodomie, il faut redoubler de prudence. En effet, la muqueuse de l’anus est particulièrement fragile. Il peut y avoir des microlésions ou des microsaignements. Il est donc très important d’utiliser du lubrifiant, pour faciliter la pénétration et éviter les fissures, mais aussi de porter un préservatif.