Les pilules contiennent des hormones qui ressemblent à celles que fabriquent naturellement le corps. Il existe deux types de pilules. Les pilules dites « combinées » (PC) ou œstroprogestatives et les pilules microprogestatives (PP) qui contiennent seulement un progestatif.

Quelle est son efficacité ?

Lorsqu'elle est utilisé de manière parfaite, l'efficacité de la (qu’elle soit combinée ou microprogestative) est très grande car supérieure à 99,7% : c'est l'efficacité théorique. 

Mais cette efficacité peut être compromise par plusieurs choses : les oublis, les éliminations de la pilule lors de vomissements ou de diarrhées et les interactions avec certains médicaments. Pour toutes ces raisons, en utilisation courante, l’efficacité de la pilule est de 91% : c'est l'efficacité pratique. 

Lorsque la plaquette de pilule est débutée le premier jour du cycle (c’est-à-dire le premier jour des ), elle est efficace immédiatement. Sinon, il faut compter 7 jours avant d’être protégée. Pendant ce temps, pensez à utiliser des préservatifs, des , une cape ou un en plus.

Quand on prend la pilule pour la première fois, au bout de combien de temps est-elle efficace ?

  • Si c’est une pilule combinée (œstroprogestatives) : elle sera efficace immédiatement à condition de bien prendre le premier comprimé de la plaquette le 1er jour des règles. En revanche, si le premier comprimé est pris plus tard, il faudra utiliser des préservatifs pendant les 7 premiers jours de prise des comprimés.
  • Si c’est une pilule progestative, elle sera efficace au bout de 48 heures à condition de prendre le premier comprimé de la plaquette le premier jour des règles. En revanche, si le premier comprimé est pris après, il faudra utiliser des préservatifs pendant les 7 premiers jours de prise des comprimés.

Où l’obtenir et à quel prix ?

La pilule peut être prescrite par un médecin (généraliste ou ) ou une .

Elle est ensuite délivrée sur ordonnance en pharmacie.

Selon le type de pilule, le coût varie de 2 à 14 €* par mois. Certaines pilules sont remboursées à 65%. Il en existe aussi des génériques.

Si vous avez une ordonnance qui date de moins d’un an :

  • Les infirmiers sont autorisés à renouveler cette prescription pour une durée supplémentaire de 6 mois maximum.
  • Les pharmaciens peuvent également dispenser une pour une durée supplémentaire de 6 mois dans les mêmes conditions.

Pour les mineures assurées sociales ou ayants droit, leur délivrance est protégée par le . Elles peuvent aussi être obtenues dans les pour les mineures et les non-assurées sociales.

*prix public indicatif

Les effets sont-ils les mêmes entre pilules combinées et pilules progestatives ?

Toutes les pilules combinées œstroprogestatives, suppriment l'. Ainsi, la prise en continu de la pilule bloque l’arrivée des règles. L'arrêt de la pilule combinée pendant 7 jours entre deux plaquettes (ou la prise de comprimés dits "placebo" ou inactifs pendant 7 jours) provoque des saignements uniquement dus à cet arrêt.

Pour les pilules progestatives, certaines suppriment l’ovulation et d’autres non.

  • Avec les pilules progestatives qui ne suppriment pas l’ovulation, comme celles au levonorgestrel, les règles surviennent régulièrement, environ toutes les 4 semaines.
  • Avec les pilules progestatives qui suppriment l’ovulation, certaines femmes peuvent ne plus avoir de règles.

Trucs & Astuces

Il peut être utile d’avoir une d’urgence d’avance chez vous. Ainsi, si vous oubliez votre pilule, vous pourrez réagir plus rapidement ! 

La contraception d’urgence est disponible librement en pharmacie. Elle est gratuite pour les mineures et peut être remboursée sur ordonnance.

Si vous en avez une en réserve chez vous, pensez à vérifier la date de péremption avant son utilisation.

Focus sur les pilules combinées

Qui peut utiliser une pilule combinée ?

Les pilules combinées œstroprogestatives sont une contraception qui convient à beaucoup de personnes qui veulent éviter une grossesse, mais pas à toutes ! En effet, il peut exister des contre-indications. Son utilisation sera donc à discuter avec le professionnel de santé consulté.

Quelles sont les principales situations dans lesquelles la pilule combinée œstroprogestatives est contre indiquée ?

Les pilules combinés œstroprogestatives sont contre-indiquées pour les personnes :

  • qui ont souffert par le passé ou souffrent actuellement d'un accident vasculaire cérébral (" attaque cérébrale "), d'angine de poitrine (angor) ou d'un du myocarde, d'une qu'elle qu'en soit la cause (accident, phlébite sous plâtre) ou d'une .
  • ayant une prédisposition héréditaire acquise à la thrombose (formation de caillots) artérielle ou veineuse, confirmée par des anomalies de la coagulation à la prise de sang (par exemple déficit en protéine C).
  • souffrant d’une maladie pouvant augmenter le risque de thrombose artérielle :

Ex : Diabète grave avec complications vasculaires (avec atteinte de la rétine, des reins ou des artères) ; une tension toujours supérieure à 160/95 ; des taux très élevés de lipides dans le sang (cholestérol ou triglycérides).

  • souffrant de migraines intenses accompagnées de signes neurologiques (troubles visuels, paralysie d'une main ou du visage, etc.).
  • ayant ou ayant eu une inflammation du pancréas (pancréatite).
  • ayant une maladie grave du foie ou une tumeur du foie (bénigne ou maligne, ancienne ou évolutive).
  • ayant une insuffisance rénale sévère ou aiguë.
  • ayant ou ayant eu un cancer du sein ou de l'.
  • ayant des saignements vaginaux d'origine inconnue.
  • En dépression sévère.
  • Sujettes à l’épilepsie.

La pilule n'est pas conseillée chez les personnes fumeuses de 35 ans et plus.

Quelle est le lien entre pilule combinée œstroprogestative et thrombose artérielle ?

L’utilisation d’une pilule combinée augmente le risque de thrombose artérielle.

Le risque de thrombose artérielle (accident vasculaire cérébral, infarctus) augmente chez la personne qui fume, qui a un IMC supérieur à 30, dont l’un des parents, frères ou sœurs a déjà présenté une thrombose artérielle avant 60 ans, qui a un taux élevé de lipides dans le sang, qui a une hypertension artérielle, qui a des migraines, qui a une maladie du cœur ou des vaisseaux. Si vous êtes dans l’une de ces situations, parlez-en avec votre médecin.

Pourquoi parle-t-on de « générations » de pilules ?

Les pilules combinées contiennent à la fois un et un progestatif. L’estrogène le plus souvent utilisé est l’éthinylestradiol. Les progestatifs changent selon les pilules. C’est à partir de la molécule utilisée que sont définies les générations :

  • Les "2ème génération" contiennent du ou du norgestrel.
  • Les "3ème génération" contiennent du désogestrel, du gestodène ou du norgestimate.
  • Les autres pilules qui contiennent de la drospirénone de la chlormadinone, du diénogest ou du nomégestrol sont parfois appelées "4eme génération".

Classification des contraceptifs oraux selon leur génération

Y a-t-il plus de risque avec une pilule de 3ème ou de 4ème génération ?

Les risques liés à l’utilisation de pilules combinées sont principalement thromboemboliques, de l’ordre de 5 à 12 pour 10 000 femmes par an. Ces risques sont légèrement supérieurs avec des pilules de 3ème et de 4ème génération. Les contre-indications et les précautions pour ces pilules restent les mêmes que pour les autres pilules combinées.

Le nombre attendu de cas d'accident thromboembolique veineux par an est d’environ :

  • 2 cas pour 10 000 femmes non utilisatrices de pilules.
  • 5 à 7 cas pour 10 000 femmes utilisatrices de pilules combinées à base de lévonorgestrel (2e génération).
  • 9 à 12 cas pour 10 000 femmes utilisatrices de pilules combinées à base de désogestrel ou de gestodène (3e génération) ou à base de drospirénone (4ème génération).

Pour comparaison, le risque de thrombose veineuse est de 29 cas pour 10 000 femmes au cours de la grossesse.

Comment utiliser une pilule combinée œstroprogestatives ?
  • La plupart des pilules combinées se présentent sous forme de plaquettes de 21 comprimés. On prend sa pilule, tous les jours à heure fixe, pendant 21 jours et on arrête 7 jours pour "avoir ses règles". En cas d'oubli de pilule supérieur à 12 h, on n'est plus protégée.
  • Il existe aussi des plaquettes de pilule de 28 comprimés. Elles sont alors composées de comprimés actifs (avec hormones) et de comprimés inactifs (sans hormones ou appelés placebo) situés en fin de plaquette. Elles peuvent se présenter sous deux formes : 24 comprimés actifs + 4 comprimés placebo ou 21 comprimés actifs + 7 comprimés placebo.

Dans ce cas, on prend sa pilule tous les jours à heure fixe sans interruption. En cas d'oubli d’un comprimé actif supérieur à 12h, on n'est plus protégé. Pour certaines pilules, ce délai est réduit à 3 heures.

Focus les pilules microprogestatives

Les pilules microprogestatives ne contiennent qu'une seule , un progestatif, en quantité très faible.

Comment fonctionnent les pilules microprogestatives ?

Il existe deux types de pilules progestatives (PP) :

  • Celles contenant du désogestrel (à la dose de 75 microgrammes) agissent principalement en supprimant l’ovulation ; les règles sont supprimées dans la plupart des cas. Les autres effets incluent un épaississement des sécrétions du col (entrée) de l’utérus.
  • Celles contenant du lévonorgestrel agissent en bloquant l'ovulation et en épaississant les sécrétions du col (entrée) de l'utérus, ce qui empêche le passage des spermatozoïdes. Avec ces pilules, les règles surviennent entre deux plaquettes. Elles peuvent parfois supprimer les règles.
Qui peut ou ne peut pas utiliser une pilule progestative à faible dose ?

Ce type de pilule peut être utilisé sans danger par l'immense majorité des femmes, et tout particulièrement par celles qui ont des contre-indications aux pilules combinées œstroprogestatives.

Si vous avez ou avez eu de l', les pilules microprogestatives peuvent la "réveiller" ou l'aggraver.

Elles peuvent aussi favoriser une prise de poids chez certaines femmes prédisposées.

Elles entraînent souvent des troubles des règles (saignements entre les règles, règles irrégulières).

Elles peuvent être utilisées par des personnes souffrant d’endométriose.

Comment utiliser une pilule microprogestative ?

Les plaquettes de pilules progestatives contiennent 28 comprimés. Chaque comprimé doit être pris chaque jour à la même heure, 365 jours par an.

Le retard de prise ne doit pas dépasser 3 heures pour les PP contenant du lévonorgestrel et 12 heures pour les PP contenant du désogestrel.