Dyspareunies : douleurs pendant les rapports sexuels

Il n’est pas normal d’avoir mal pendant ou après un rapport sexuel. Ce trouble sexuel est assez fréquent, il concerne 7,5 % des femmes. Des solutions existent pour soulager la douleur.

Que sont les dyspareunies ? 

Les dyspareunies désignent toutes les douleurs aiguës ou chroniques liées à une ou à une tentative de pénétration. C'est un trouble sexuel. Les dyspareunies touchent 7,5 % des femmes de 16 à 74 ans actives sexuellement1. Ce sont les femmes de 55 à 64 ans (10,4 %) et celles de 16 à 24 ans (9,5 %) qui souffrent le plus fréquemment de dyspareunies. Ce trouble sexuel touche également les hommes.

Comment les dyspareunies se manifestent-elles ?

Les dyspareunies se manifestent par :

  • des douleurs superficielles ressenties au niveau de la vulve, du ou du pénis ;
  • des douleurs profondes ressenties au niveau du ou du ventre.

Au quotidien, les dyspareunies peuvent être très difficiles à vivre pour la personne qui en souffre et son ou ses partenaire(s). Si elles ne sont pas prises en charge, elles peuvent mener à une baisse du et à des problèmes au sein du couple.

Quelles sont les causes des dyspareunies chez les personnes qui ont un vagin ?

Les dyspareunies ont, la plupart du temps, une cause physique, mais elles peuvent parfois avoir une origine psychogène. L'apparition progressive des douleurs indique plutôt une cause physique. Il s'agit, par exemple :

Quelles sont les causes des dyspareunies chez les personnes ayant un pénis ?

Ces dyspareunies ont une cause physique. Il peut s’agir de :

  • la maladie de Lapeyronie (courbure du pénis qui concerne surtout les hommes après 50 ans) ;
  • une rupture du (situé entre le et le ) ;
  • une maladie de la peau qui touche le prépuce (eczéma ou psoriasis, par exemple).

Les causes psychologiques

Parfois, la douleur n’est pas causée uniquement par un problème physique, mais par un blocage psychologique. Cela ne veut pas dire que la douleur est imaginaire, elle est au contraire très réelle et nécessite d’être prise en charge par un professionnel de santé. Dans tous les cas, des examens cliniques poussés doivent avoir écarté une cause physique avant de pouvoir conclure à une cause psychologique.

Les origines psychologiques de la douleur peuvent être diverses et s’agir, entre autres, :

  • de problèmes relationnels avec son partenaire ;
  • d’une absence de désir ;
  • d’une expérience traumatisante (une agression sexuelle, un accouchement difficile…) ;
  • d’un état anxieux, dépressif.

Qui consulter ?

Les professionnels de santé pouvant être impliqués dans la prise en charge des dyspareunies sont nombreux : médecin généraliste, spécialisé dans les douleurs pelviennes et périnéales, médecin, , , masseur-kinésithérapeute, ostéopathe, , psychologue, hypnothérapeute, sophrologue…

Il est important de trouver un professionnel qui prendra le temps nécessaire pour vous écouter et vous examiner, si ce spécialiste est clinicien.

Les femmes peuvent consulter un gynécologue ou une sage-femme en première intention. Ce soignant pourra alors les orienter vers un autre spécialiste si nécessaire.

Les hommes peuvent en parler à leur médecin traitant, qui les orientera si besoin vers un médecin urologue ou un autre professionnel compétent.

Comment soulager les douleurs au quotidien ?

Quelles que soient les causes des dyspareunies, il existe des solutions.

Quand les douleurs sont dues à une contraction du périnée, le massage de ce dernier peut soulager. C’est aussi l’occasion de reprendre contact avec son anatomie intime.

Il est conseillé de choisir une huile neutre qui convient aux muqueuses, comme l’huile de coco, et de masser la sur toute la zone du périnée.

Lors des rapports sexuels, l’utilisation d’un gel afin d’optimiser la qualité de la pénétration est toujours à envisager en premier lieu. Parfois, on peut également utiliser des crèmes plus ou moins anesthésiantes, comme celles à base de lidocaïne ou de menthol, qui diminuent la sensibilité de la vulve et du vagin, mais qui, dans le même temps, impactent le plaisir. Il faut impérativement demander conseil à son médecin ou pharmacien avant de les appliquer, car certains produits fragilisent les préservatifs.

Source :

  1. Mitchell KR, Geary R, Graham CA, et al., Painful sex (dyspareunia) in women: prevalence and associated factors in a British population probability survey. BJOG 2017;124:1689-97. 10.1111/1471-0528. 14518 28120373.