Le préservatif externe ou « masculin » : comment ça marche ?

Le préservatif masculin empêche le passage des spermatozoïdes dans le vagin, et donc la fécondation.

Comment l’utilise-t-on ?

Le est une gaine en ou en (en cas d'allergie au latex) qui va retenir le et empêcher le contact entre les muqueuses.

Il se déroule sur le pénis en avant la . Pour l’enlever correctement, avant la fin de l’érection, il faut retenir le préservatif à la base du pénis, puis faire un nœud et le jeter à la poubelle.

Le préservatif doit être changé à chaque rapport sexuel, entre chaque pénétration. Un gel peut être associé à l’utilisation du préservatif avant et pendant le rapport.

Il ne faut jamais mettre deux préservatifs l’un sur l’autre. Il ne doit pas non plus être utilisé en même temps qu'un préservatif interne.

Quelle est son efficacité ?

S’il est parfaitement utilisé, le préservatif ne connaît que 2 % d’échecs (efficacité théorique). Mais dans la vie courante, avec le glissement de préservatif, les ruptures ou quand il est mis trop tard, les échecs peuvent être plus importants, allant jusqu’à 15 % pour le préservatif masculin (efficacité pratique).

Le préservatif n’est efficace que si on l’utilise pour TOUS les rapports sexuels, avant toute pénétration, à TOUT moment du cycle, car il n’y a pas de période « sans risque ». Pour diminuer les erreurs d’utilisation, il ne faut pas hésiter à s’entraîner pour le poser et l’enlever.

L’utilisation de gel lubrifiant (à base d’eau ou de silicone), avant et pendant le rapport, permet d’éviter que le préservatif ne se déchire (même si c’est peu fréquent). Attention à ne jamais utiliser de matières grasses, comme l’huile, le beurre ou la vaseline, pour , car elles ramollissent et fragilisent les préservatifs.

Pour éviter que le préservatif externe ne glisse, il faut que l’homme se retire dès qu’il a éjaculé.

Pour plus de protection, il est possible d’associer les préservatifs à un autre moyen de  (, , etc.) : c’est ce qu’on appelle la .

Quels sont ses avantages ?

On peut l’obtenir sans ordonnance.

On en trouve facilement : en pharmacie, au supermarché, dans des distributeurs, à 20 centimes d’euro dans certains lycées, mais aussi dans les cafés-tabacs, les magasins de presse, les stations-service…

C’est la seule protection contre les  (infections sexuellement transmissibles), avec le préservatif interne.

Il peut être utilisé seul ou en complément d’une autre méthode de contraception (comme la pilule, le DIU ou l’). Attention, il ne doit pas jamais être utilisé en même temps qu’un préservatif interne.

Qui peut l’utiliser ?

Toute personne ayant des rapports sexuels avec un ou plusieurs partenaires peut utiliser des préservatifs.

Pour les couples ne désirant utiliser ni contraception hormonale ni DIU, c’est une méthode fiable à condition d’être utilisée lors de toute , quel que soit le moment du cycle.

Si vous n’avez pas de partenaire stable ou si vous ne savez pas si votre partenaire est porteur d’une IST, il faut utiliser des préservatifs à la fois pour vous protéger des infections sexuellement transmissibles (IST) et pour éviter une grossesse non souhaitée.

Qui ne peut pas les utiliser ?

Les personnes allergiques au latex ne peuvent pas utiliser de préservatifs en latex.

Pour ces personnes, il existe des préservatifs externes en polyuréthane qui ne provoquent pas d’allergie. Et il existe aussi les préservatifs internes qui ne sont pas en latex.

Quel préservatif choisir ?

Il existe de nombreuses marques et tailles. Pour éviter que le préservatif serre, il faut choisir un préservatif à sa taille.

Pour être sûr d’acheter un préservatif respectant les normes de fabrication, il faut choisir ceux dont l’emballage fait bien figurer le sigle CE (Communauté européenne) ou NF (norme française : liste disponible sur le site www.lne.fr, rubrique « certification »).

Où s’en procurer et à quel prix ?

On peut très facilement se procurer des préservatifs masculins dans les pharmacies, sur Internet, mais aussi dans les cafés-tabacs, les stations-service, les grandes surfaces ou encore les distributeurs automatiques.

Le prix moyen des préservatifs est d’environ entre 50 et 70 centimes d’euro (prix public indicatif) en pharmacie et en grande surface.

Depuis décembre 2018, certaines boîtes de préservatifs sont prises en charge à 60 % par l’Assurance Maladie. Ils sont disponibles en pharmacie, sur présentation d’une prescription d’un médecin ou d’une . Ces préservatifs sont remboursés à 60 % sur la base d’un prix de vente s’élevant à 1,30 euro la boîte de 6, 2,60 euros la boîte de 12 et 5,20 euros la boîte de 24.

Il également possible de s’en procurer gratuitement dans les Centres de planification et d’éducation familiale (), dans les centres de et dans les associations de lutte contre le VIH.

Trucs & Astuces

Ayez vos préservatifs à portée de main, cela évite d’interrompre la spontanéité du moment !

N’hésitez pas à ajouter du gel lubrifiant à l'eau pour plus de confort.

Ayez une contraception d’urgence en avance chez vous. Si vous rencontrez un problème avec le préservatif, vous pourrez réagir plus rapidement si besoin ! La contraception d’urgence est disponible librement en pharmacie. Elle est gratuite pour les mineures et peut être remboursée sur ordonnance. Pensez à vérifier la date de péremption avant son utilisation.