TasP : Traitement et moyen de prévention contre le VIH

Lorsqu’on est séropositif, le traitement proposé contre le VIH permet de réduire la quantité de virus dans le sang et évite ainsi tout risque de transmission à son/ses partenaires. Ce traitement a donc un effet de prévention.

Les points à retenir

  • Les traitements contre le VIH rendent la charge virale indétectable (la quantité de virus dans le sang devient minime).
  • Le TasP permet à la personne séropositive de ne pas transmettre le VIH par voie sexuelle à son partenaire séronégatif.
  • Un couple peut avoir des enfants non infectés par le VIH quand l’un des partenaires est séropositif, sous traitement avec une charge virale indétectable.

Qu’est-ce que le TasP ?

Le (« Treatment as Prevention » en anglais ou « traitement comme prévention » en français) est le fait que le traitement d’une personne séropositive au VIH ( de l’immunodéficience humaine) agit aussi comme un outil de prévention du VIH. 
Les traitements contre le VIH ont donc deux avantages :

  • ils allongent la durée de vie d’une personne séropositive au VIH, améliorent sa qualité de vie et lui permettent de ne pas atteindre le stade sida ;
  • ils empêchent la transmission du virus à un partenaire séronégatif.

Charge virale indétectable, ça veut dire quoi ?

Le test de la charge virale mesure la quantité du VIH dans le sang. Il calcule ainsi la charge virale du patient. 
Quand une personne vient d’être contaminée par le VIH, pendant plusieurs semaines, le virus est très présent dans le sang. La charge virale est donc très élevée. 

L’organisme se défend et petit à petit, cette charge virale baisse pendant quelques mois ou années. Mais l’organisme se fatigue à force de se battre. Sans traitement, le virus reprend le dessus et la charge virale remonte. 

Le traitement (souvent une trithérapie ou combinaison de trois médicaments) permet de détruire le virus. Après une période d’un à six mois de traitement, la présence du VIH dans le sang est très basse. Le VIH est toujours présent dans l’organisme, mais en si petite quantité qu'un test classique ne peut pas le détecter. On parle de charge virale indétectable. Une personne séropositive avec une charge virale indétectable ne peut plus transmettre le virus par voie sexuelle.

Le TasP protège-t-il des autres IST ?

Non. Le TasP ne protège que du VIH. Le préservatif reste le seul moyen de protection efficace contre les autres .

Bon à savoir : les effets secondaires disparaissent souvent au bout de quelques semaines de traitement, car le corps s’habitue. Il est important d’en discuter avec votre médecin, car ces effets peuvent être atténués ou d’autres options de traitement peuvent être envisagées. 

Votre partenaire est séropositif, quel est le risque ? 

Vous n’avez aucun risque d’être contaminé par le VIH si : 

  1. votre partenaire suit son traitement et bénéficie d'un suivi régulier ;
  2. sa charge virale est indétectable.

Bon à savoir : si vous souhaitez utiliser vous-même un outil de prévention en supplément, vous pouvez utiliser un préservatif qui vous protégera des autres IST ou la PrEP, surtout si vous avez d'autres partenaires dont vous ne connaissez pas le statut sérologique.

VIH indétectable = zéro transmission
Grâce au traitement, la personne séropositive a une charge virale neutre. Elle est indétectable. Il y a zéro risque de transmission lors des relations sexuelles avec son/sa partenaire sans préservatif.

Peut-on avoir des enfants avec un partenaire qui a une charge virale indétectable ?

Oui. Vous pouvez avoir des enfants avec votre partenaire séropositif sous traitement, naturellement et sans danger. De nombreux couples le font. Sa charge virale doit être indétectable depuis six mois et il est important de discuter de votre projet avec un médecin pour être accompagné au mieux. 

Bon à savoir : une femme enceinte séropositive bien suivie et sous traitement donnera naissance à un enfant séronégatif.