Les infections à Mycoplasma genitalium et à Trichomonas vaginalis sont des infections sexuellement transmissibles très fréquentes.

Que sont le mycoplasme et le trichomonas ?

Les mycoplasmes désignent un genre de pouvant être responsables d'infections diverses chez l'homme. L'espèce Mycoplasma genitalium peut entraîner des infections de la sphère génitale transmissibles sexuellement.
Les sont des de l'être humain. L'espèce Trichomononas vaginalis est à l'origine de la trichomonase, une sexuellement sexuellement transmissible.

Quels sont les symptômes ?

Les infections par mycoplasmes et trichomonase peuvent se manifester par : 

  • un écoulement par la , l' ou le ;
  • des brûlures ;
  • des démangeaisons.

Quand les premiers symptômes apparaissent-ils ?

Les premiers signes de l’infection par mycoplasmes et trichomonase apparaissent à partir d'une semaine après la contamination.

Comment diagnostique-t-on les mycoplasmes et la trichomonase ?

Le de l’infection par mycoplasmes et trichomonase s’effectue par prélèvement local.

Bon à savoir : un médecin généraliste, un ou une peuvent vous conseiller et vous prescrire un test de dépistage des IST. Vous pouvez aussi vous rendre dans un (Centre Gratuit d'Information, de Dépistage et de Diagnostic) ou un (Centre de Planification et d’Éducation Familiale).

Un dépistage anonyme et gratuit, c’est possible !
Dans les CeGIDD (Centre Gratuit d'Information, de Dépistage et de Diagnostic), les dépistages sont anonymes et gratuits. 

Quel est le traitement ?

L’infection par mycoplasmes et la trichomonase se soignent avec des antibiotiques associés à un traitement local (crèmes, ovules). Les partenaires sexuels doivent être traités en même temps pour éviter de se réinfecter les uns les autres ensuite.

Le préservatif : le meilleur allié pour lutter contre les IST !
Il n’existe actuellement aucun vaccin pour prévenir les infections par mycoplasmes et trichomonase. Le seul moyen d’éviter une infection est donc de se protéger avec un préservatif lors de chaque rapport sexuel. 

Les mycoplasmes, la trichomonase et le VIH/Sida

Comme toute , ils fragilisent les muqueuses et augmentent considérablement le risque de contamination par le du sida.