Il existe deux types d’interruption volontaire de grossesse (IVG) : l’IVG chirurgicale et l’IVG médicamenteuse. L’IVG chirurgicale est pratiquée jusqu’à la fin de la 12ᵉ semaine de grossesse (soit la 14ᵉ semaine d’aménorrhée). Elle a obligatoirement lieu dans un établissement de santé. Elle est effectuée par un médecin et est efficace dans 99 % des cas. Quelles sont les étapes à respecter ?

Les points à retenir

  • L’IVG chirurgicale se déroule obligatoirement dans un établissement de santé.
  • L’IVG chirurgicale est pratiquée sous anesthésie locale ou générale.
  • Il est possible de réaliser une IVG chirurgicale jusqu’à 12 semaines de grossesse.
  • L’IVG chirurgicale est efficace à 99 %1.

Étape 1 : la première consultation d’information

La première consultation pour une IVG a lieu dans un cabinet de ville, en centre de santé, en établissement de santé ou dans un centre de planification ou d’éducation familiale.

La première consultation avec le médecin ou la sage-femme : rôle et déroulement
  • Vous informe des deux différentes méthodes d’IVG (médicamenteuse ou chirurgicale) et vous remet un dossier-guide1.
  • Vous propose un entretien psychosocial si besoin (uniquement obligatoire pour les mineures).
  • procède à un et/ou échographie pour confirmer la grossesse et sa date de début.
  • Vous oriente vers un autre professionnel de santé s’il ne pratique lui-même l’IVG. Dans ce cas, il vous remet une attestation prouvant que vous vous êtes conformé aux étapes préalables à une IVG.
  • Vous remet fiche de liaison contenant les éléments essentiels à remettre au médecin/à la qui pratiquera l’IVG.

Lors de cette première consultation, vous pourrez choisir la méthode d’IVG qui convient le mieux à votre situation personnelle, et confirmer votre choix par un écrit.

Si vous êtes mineure
  • Une autorisation parentale est conseillée pour une IVG, mais elle n’est pas obligatoire.
  • Vous devez être accompagnée par un adulte de votre choix.
  • Vous devez assister à une consultation psychosociale pour procéder à l’IVG.

Bon à savoir : si le médecin, ou la sage-femme, qui vous reçoit refuse de procéder à la consultation IVG, il doit vous en informer et vous donner les noms de professionnels de santé susceptibles de réaliser une IVG. 

99 %

C’est le taux de réussite d’une IVG médicamenteuse.

Un médecin qui prend des notes avec son patient
L’IVG chirurgicale se déroule obligatoirement dans un établissement de santé.

Étape 2 : la seconde consultation

Cette seconde consultation a lieu dans un établissement de santé (hôpital ou clinique) de votre choix, auprès du médecin qui réalisera votre IVG. 

La seconde consultation auprès du médecin : rôle et déroulement

Au cours de cette seconde consultation, le médecin en charge de votre IVG : 

  • explique en détail le déroulement de l’interruption de grossesse chirurgicale ;
  • procède à un nouvel examen médical ;
  • détermine le mode d’anesthésie (locale ou générale) le mieux adapté à votre situation.

Bon à savoir : dans le cas où le médecin choisira une anesthésie générale, vous aurez en plus une consultation avec un médecin anesthésiste.

12 semaines

C’est la durée légale maximale de grossesse durant laquelle une femme peut en France.

Étape 3 : comment se passe l’IVG chirurgicale ?

L’IVG chirurgicale nécessite une hospitalisation de quelques heures sur une journée (en ambulatoire).

  • Si vous êtes mineure, vous devez être accompagnée par une personne majeure de votre choix. 
  • Si vous êtes majeure, il est recommandé d’être accompagné par une personne de votre choix.
La troisième consultation : déroulement de l'IVG

L’intervention est réalisée dans un bloc opératoire sous anesthésie locale du col de l’ ou sous anesthésie générale. Elle dure une dizaine de minutes et se déroule en trois étapes :

  • dilatation du col de l’utérus ;
  • introduction d’une canule (petit tube) reliée à un dispositif permettant d’aspirer ;
  • aspiration de l’œuf.

Les jours suivants l’IVG chirurgicale, des saignements peuvent apparaître. S’ils sont abondants et/ou persistants et/ou accompagnés de fièvre ou de vomissements, consultez un médecin sans tarder. 

33 %

C’est le pourcentage de Françaises qui ont recours à l’IVG au moins une fois dans leur vie(2).

Étape 4 : La consultation de suivi

14 à 21 jours après l’IVG chirurgicale, vous avez une dernière consultation de suivi afin de s’assurer qu’il n’y a pas de complications.

La consultation de suivi avec le médecin : rôle et déroulement

Lors de cette visite de contrôle, le médecin : 

  • vérifie l’absence de complications liées à l’IVG ;
  • évoque les moyens contraceptifs les plus adaptés à votre situation (si ce n’est pas déjà fait) ;
  • procède à une injection d’anticorps si votre groupe sanguin est négatif. Cette injection évite des complications lors d’une prochaine grossesse ;
  • vous oriente si besoin vers une consultation psychosociale ;
  • vous remet une fiche de liaison complétée.

Le retour de la fertilité après une IVG, c’est immédiat !
La reprise de la fertilité après une IVG est immédiate. Il est donc recommandé de reprendre votre contraception habituelle le jour même ou de consulter votre médecin pour choisir celle qui vous conviendra le mieux.

Comment bien se préparer à une IVG chirurgicale ? 

Afin que l’IVG chirurgicale se déroule dans les meilleures conditions possibles, n’hésitez pas à vous faire accompagner dans vos démarches par une personne de confiance. Vous pouvez également en parler à votre partenaire si vous en ressentez le besoin. Partager votre expérience peut vous permettre de mieux vivre cet événement. Si vous ne vous sentez pas à l’aise avec vos proches, certaines associations ou sites web existent pour libérer la parole autour de ce sujet.

Contacts

Obtenez des informations sur l’interruption volontaire de grossesse :

Sources : 

  1. solidarité-santé.gouv, Interruption volontaire de grossesse, 2007 Ivg.gouv.fr, Les deux méthodes d’IVG et le suivi, 2019.
  2. https://www.ined.fr/fr/publications/editions/population-et-societes/recours-moindre-ivg/