Grossesse imprévue : quelles options possibles ?

Un tiers des grossesses serait non prévues en France. Alors, que faire en cas de grossesse non prévue ? Quelles sont les choses importantes à savoir ? Quelles sont les options disponibles ? À qui s’adresser ?

Les points à retenir

  • Un tiers des grossesses seraient non prévues en France.
  • Plusieurs options sont disponibles en cas de grossesse imprévue.
  • La majorité des grossesses imprévues sont liées à une erreur d’utilisation de la méthode contraceptive.
Mains tenant un test de grossesse
Plusieurs options sont disponibles en cas de grossesse imprévue.

Grossesse non prévue : une nouvelle déstabilisante ?

Si vous ne l’avez pas planifié, le fait d’apprendre que vous êtes enceinte peut être vécu comme une magnifique surprise… ou comme un drame. Dans tous les cas, cette annonce peut être déstabilisante. Quelles que soient les situations particulières, il y a plusieurs options possibles.

Grossesse non prévue : quelles options disponibles ? 

Lors d’une grossesse imprévue, plusieurs options sont possibles :

  • poursuivre la grossesse et accueillir un enfant ;
  • poursuivre la grossesse et confier l’enfant à l’adoption ;
  • interrompre la grossesse.

Si la décision est évidente pour certains, elle est beaucoup plus complexe pour d’autres. N’hésitez pas à vous faire accompagner dans vos interrogations et démarches en demandant conseil à des proches ou à des professionnels de santé.

Grossesse non prévue : et si vous êtes mineure ? 
Si vous êtes mineure, vous bénéficiez des mêmes options qu’une personne majeure. Vous pouvez continuer la grossesse si vous le souhaitez. Et toute femme enceinte, même mineure, peut avoir recours à l’IVG3.

Grossesse non prévue sous contraception : c’est possible ? 

Oubli de pilule, glissement ou déchirement de préservatif ? Ça peut arriver. Deux IVG sur trois2 sont réalisées chez des femmes qui utilisaient une méthode de contraception à la date de la conception. Les grossesses non prévues sont en effet souvent liées à un problème dans l’usage de la contraception. Le moyen de contraception que vous choisissez doit être celui qui correspond le mieux à votre mode de vie. Si celui-ci ne vous convient pas (ou plus), vous pouvez en changer

1 femme sur 3

aura recours à une IVG au cours de sa vie.

Sources : 

  1. Chiffre clé : 1/3 des grossesses seraient non prévues en France : Bajos, N., Moreau, C., Leridon, H., & Ferrand, M., « Pourquoi le nombre d’avortements n’a-t-il pas baissé en France depuis 30 ans », Population et sociétés, 407, 1-4, 2004.
  2. Moreau Caroline, Desfrères Julie, Bajos Nathalie, « Circonstances des échecs et prescription contraceptive post-IVG : analyse des trajectoires contraceptives autour de l’IVG », Revue française des affaires sociales, p. 148-161. DOI : 10.3917/rfas.111.0148.
  3. Service-public, Interruption volontaire de grossesse (IVG), 2019.
  4. Chiffre clé : 1 femme sur 3 aura recours à une IVG au cours de sa vie : Mazuy, M., Toulemon, L., & Baril, É., « Un recours moindre à l’IVG, mais plus souvent répété », Population Sociétés, (1), 1-4,2015.