Pouvez-vous tomber enceinte sous contraception ?

Préservatif qui craque, oubli de pilule, anneau vaginal expulsé... Si les moyens de contraception les plus utilisés, comme la pilule ou le dispositif intra-utérin (DIU), affichent des taux d’efficacité théorique supérieurs à 99 %(1), est-il possible d’être enceinte alors qu’on utilise un moyen de contraception ?

Les points à retenir

  • Il est possible qu’une grossesse survienne alors que vous utilisez un moyen de contraception.
  • Une mauvaise utilisation du moyen de contraception peut favoriser le risque de grossesse non prévue.
  • Un contraceptif qui n’est pas ou plus adapté à votre mode de vie peut augmenter le risque de grossesse non prévue.
  • Il est recommandé de consulter un professionnel de santé rapidement si une grossesse survient alors que vous utilisez un dispositif intra-utérin (DIU).

Est-il possible de tomber enceinte sous contraceptif ?

En 2007, parmi les femmes ayant eu recours à une interruption volontaire de grossesse (IVG), deux sur trois2 mentionnaient l’utilisation d’au moins une méthode de contraception au moment où leur grossesse a commencé.
Il peut donc être possible de tomber enceinte alors qu’un moyen de contraception est utilisé. Mais ces grossesses sont, dans la majorité des cas, liées à une mauvaise utilisation du contraceptif, qui diminue son efficacité. Lorsqu’un problème d’utilisation survient fréquemment, c’est que le contraceptif n’est pas ou plus adapté. 

2 femmes sur 3

C’est la proportion de femmes ayant eu recours à une IVG qui déclarent qu’elles utilisaient une méthode de contraception lorsque la grossesse a débuté.

34 %

C’est la proportion de femmes sous pilule qui disent ne jamais l'oublier. Pourtant le risque de grossesse associé à un oubli de pilule est important.

Mains tenant un test de grossesse
Il est possible qu’une grossesse survienne alors que vous utilisez un moyen de contraception.

Est-ce dangereux de tomber enceinte sous contraceptif ? 

Tout dépend du contraceptif que vous utilisez.

  • Si vous êtes enceinte alors que vous utilisez la pilule ou portez un implant, ce n’est pas dangereux. Il n’y a pas de risque de malformation ou autres problèmes de santé pour le fœtus et la maman. Il n’y a pas de risque pour le reste de la grossesse si vous souhaitez la poursuivre. Par contre, les effets des hormones risquent de masquer les signes d’une grossesse débutante, ce qui peut être embêtant si vous souhaitez avoir recours à une IVG, qui doit se faire dans des délais précis.
  • Une grossesse avec un dispositif intra-utérin (DIU appelé aussi « stérilet ») peut s’avérer plus problématique, que le DIU soit au cuivre ou hormonal. Il peut provoquer des effets secondaires sérieux (saignements, infections, fausse couche).  Vous devez aussi consulter rapidement un professionnel de santé pour vous assurer qu’il ne s’agit pas d’une grossesse extra-utérine. Et que vous souhaitiez ou non poursuivre votre grossesse, le médecin devra retirer le DIU.

Pilule et vomissements : suis-je protégée ?
En cas de vomissements dans les 3-4 heures après la prise de pilule et/ou de fortes diarrhées dans les 10 heures, il faut prendre un comprimé identique à celui pris précédemment. Si les vomissements et/ou diarrhées surviennent après ces délais, il n’y a pas de risque de grossesse.

Est-il possible de tomber enceinte après une prise de contraception d’urgence?

La contraception d’urgence empêche l’ovulation de survenir. Si l’ovulation a eu lieu avant la prise de la contraception d’urgence, celle-ci sera inefficace et une grossesse peut être possible. 

La contraception d’urgence
Préservatif qui craque, oubli de pilule, anneau vaginal expulsé... En cas de problème avec votre moyen de contraception, il existe une contraception d’urgence permettant d’éviter le risque de grossesse non prévue.

Que faire en cas de grossesse non prévue?

Lors d’une grossesse non prévue, plusieurs options sont possibles. Parlez-en avec votre professionnel de santé.

Quelle est la contraception la plus fiable ?
La contraception la plus fiable est celle qui vous convient le mieux et qui s’adapte à votre mode de vie. 

Sources : 

  1. Ameli, L'efficacité des moyens contraceptifs, 2019.
  2. Vilain Annick, « Les femmes ayant recours à l'IVG : diversité des profils des femmes et des modalités de prise en charge », Revue française des affaires sociales, p. 116-147. DOI : 10.3917/rfas.111.0116. 
  3. Inpes, Les Français et la contraception, 2007.